Catégories
Chroniques de Kallumn

Vol d’oiseau- Chroniques de Kallumn II

23ème Jour du 101ème cycle de Kallumn

Cher Journal, aujourd’hui nous avons appris la botanique à l’école. La nouvelle maîtresse, IA489 est très gentille même si elle a une drôle de voix. Elle sait faire tout pleins de choses avec son bras de robot. Elle nous a dit que ça faisait partie de son programme, de pouvoir analyser le sol de Kallumn. Je me demande ce qu’il y a dans mon programme à moi. Kelly il dit que les humains n’ont pas de programme et que les IA ne sont pas des humains. Moi je suis sûr qu’il ment, il ment tout le temps Kelly. Pourquoi Papa il fait comme maîtresse IA489 alors ? Tous les jours il fait la même chose, aller au travail et faire les trucs de grande personne, puis il revient le soir, tout fatigué pour « recharger ses batteries » comme il dit. Je ne vois pas ce qu’il y a de drôle à travailler au dôme. J’espère que dans mon programme je peux voler. Voler ça serait chouette…

24ème Jour du 101ème cycle de Kallumn

Cher Journal, bientôt je saurai voler. On a prévu une sortie au zoo la dizaine prochaine. J’ai demandé à la maîtresse s’il y aura des animaux volants comme dans les livres et elle m’a dit que oui ! Il y aura des espèces rares d’autres planètes. Si voler est dans mon programme il suffira que l’une d’entre elles m’apprenne…

31ème Jour du 101ème cycle de Kallumn

Cher Journal, aujourd’hui c’était la journée d’excursion au dôme. On a visité les centrales qui le font fonctionner. La maitresse a dit que ce sont les systèmes qui nous gardent en vie et nous protègent des Kallumnjins ; que tout le monde devait travailler dans l’une des centrales. C’est comme mon Papa, il est imprimeur mais il travaille au dôme aussi. On doit tous apporter notre effort à la survie de l’espèce qu’elle a dit la maîtresse. Moi j’aime pas ça les centrales, mes mains étaient toutes sales. Au moins demain on ira au zoo, j’ai hâte.

32ème Jour du 101ème cycle de Kallumn

Je… Je l’ai fait. C’est fini j’irai en prison j’en suis sûre. Ils m’ont vu, eux là-haut avec leurs caméras, ils ont tout vu j’en suis sûre. Qu’est-ce qui m’a pris de faire ça ? Mais il avait l’air de souffrir. Je veux dire à quoi bon avoir des ailes si on ne peut pas voler ? Ces gens au zoo qui riaient et le regardaient dans cette cage minuscule. Le pauvre Nitak n’avait même pas assez de place pour déployer ses ailes magnifiques. Il avait des ailes et il ne pouvait même pas voler. C’était trop triste, il fallait que je le sorte de là. Kelly m’a aidé à attirer l’attention des autres, en faisant le pitre pour que je vole les clés. Il n’est pas si méchant Kelly. J’ai ouvert la cage et il est sorti. C’était magnifique, il a étendu ses grandes ailes bleues et poussé un cri si fort. Il s’est envolé haut, très haut si près du dôme. Puis il a disparu. Il est libre maintenant, lui. La maîtresse nous a fait une scène pour savoir qui l’avait fait, j’étais sûr qu’ils ne sauraient jamais que c’était moi. On est rentré sans trouver le coupable mais la maîtresse a dit qu’il suffirait de consulter les vidéos de surveillance. J’avais oublié ces caméras là-haut. Elles nous regardent tout le temps même la nuit. Je…Je dois fuir. Mais où ? Si je sors ils me verront ; où que j’aille ils le sauront. Je vois. Je suis déjà en prison, je l’ai toujours été d’ailleurs. On l’est tous. Pourquoi personne ne dit rien, ne fait rien ? J’ai ouvert la cage de ce Nitak mais personne ne viendra ouvrir la mienne c’est ça ?

Cher journal, est-ce-que tu crois que les Kallumnjins vivent dans une cage eux aussi ?

La petite fille qui voulait voler, Musée de La Nuit éternelle.

Rejoignez le club!

Soyez le premier à savoir quand la prochaine histoire paraîtra

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *